© Jason Akira Somma

Jiri Kylian

de 13€ à 25€

Danse

East Shadow

  • Les Subsistances
  • 45 min
  • Non sous-titré

2011 : le Japon est frappé par un terrible tremblement de terre, suivi d’un violent tsunami. Deux ans plus tard, dans le cadre de la Triennale d’Aichi, Jiří Kylián rend hommage aux victimes de la catastrophe à travers une pièce bouleversante. S’appuyant sur Neither, un texte de Samuel Beckett lu en voix off, East Shadow évoque les milliers de personnes déplacées, sans foyer, et au-delà tous ceux qui ne sont plus « les acteurs de leur propre corps ». 

  • 8:10
  • 8:10
  • 20:00

À propos

En attendant la fin…
« N’importe qui », explique le chorégraphe, « pourrait être le personnage principal ». Les deux interprètes, un homme et une femme à l’aube de la vieillesse, ne sont plus que des ombres (shadow). Au son d’une sonate pour piano de Schubert, ils tentent, assis autour d’une table, de conjurer l’inéluctable. Pourtant le désastre, cosmique ou intime, est imminent. Derrière l’illusoire protection d’une cloison séparant à demi le plateau, sont projetées des séquences filmées de mer déchaînée, ainsi que des saynètes tragi-comiques où réapparaissent les deux personnages. Elles finiront par submerger le fragile équilibre. Ex-danseurs du Nederlands Dans Theater, Gary Chryst et Sabine Kupferberg donnent magnifiquement vie à ce théâtre de l’absurde, dans une attention intense portée au moindre geste, jusqu’au désastre.