Rencontre musiques orientale et Renaissance

Gratuit

Amphi

ENM de Villeurbanne

  • Amphi de l’Opéra

À propos

Entre maqâm et ricercar
A l’époque de la Renaissance est née une fascination réciproque entre l’empire ottoman et l’Europe. En 1614, Ahmet 1er, alors Sultan, accueille à Constantinople l’explorateur et musicien romain Pietro Della Valle. Devenu turcophone, celui-ci fréquente le milieu des Derviches Tourneurs et manifeste un grand intérêt pour les tempéraments. A son retour il reprend ses travaux de composition et fait jouer les instruments orientaux qu'il a ramenés de voyage par ses serviteurs. Il fait construire un clavecin à 3 claviers permettant de rendre la subtilité des tempéraments d'accord qui à l'époque sont inégaux. Plus tard certaines compositions turques laisseront également transparaître une forte inspiration européenne.

Entre colorations subtiles, modulations mélodiques et rythmes croisés, les classes de musique orientale et de musique ancienne de l’ENM de Villeurbanne ajustent les ligatures des violes et du tanbur turc les unes aux autres à l’occasion de cette rencontre.

Musique orientale
Luc Schumacher : Tanbur
Talia Bachir : Kemantche
Deyish Görgülü : Chant
Soa Chaffar et Ismaïl Mesbahi : Percussions
Nikos Siderakis et Thomas Loopuyt : Oud

Musique ancienne
Mats Santesson : Chant
Yonas Le Bris, Coline Kreis, Sarah Walder : viole
NN : Luth