Rhino Jazz Festival

Amphi

À propos

RHINO JAZZ FESTIVAL
SNOWDROPS

Sur la même langueur d’ondes…
Christine Ott, ondes Martenot, kalimba, cordes, percussions 
Matthieu Gabry, piano

Attention rareté ! De ces petits bijoux extra-terrestres typiquement « esprit Rhino ». Ne serait-ce que par la présence d’un des instruments les plus énigmatiques et complexes qui soient, en l’occurrence ces fameuses Ondes Martenot du nom de son inventeur au début du XXe siècle. Un drôle de «clavier», ancêtre du synthé d’avant l’electro, machine bizarroïde et monodique qui fascina ses premiers utilisateurs tels qu’Honneger, Messiaen ou Jolivet Proches de la scie musicale, les Ondes Martenot évoquent des voix et ses variations d’intensité permettent un rendu émotionnel très expressif. Dix ans aux côtés de Yann Tiersen avec lequel elle joue notamment sur la B.O d’Amélie Poulain, Christine Ott a travaillé avec bon nombre de figures françaises (Dominique A, Loïc Lantoine, Têtes Raides, Noir Désir, Jean-Philippe Goude, Cascadeur…) et a amplifié sa notoriété dans l’univers pop-rock en jouant avec Radiohead et Tindersticks, sur albums et en tournées.