Danse - Lucinda Childs

Amphi

Film-Documentaire

À propos

En partenariat avec le Centre national de la danse
 

Portrait de la chorégraphe Lucinda Childs par le réalisateur Patrick Bensard (2006)
Lucinda Childs

 
Avec notamment Mikhaïl Baryschnikov, Robert Wilson, Philip Glass...
En 1963, à Greenwich Village, une troupe présente à la Judson Memorial Church un "concert de danse". Parmi eux, Lucinda Childs. La danseuse fait partie de l'avant-garde artistique influencée par Merce Cunningham et John Cage. Ces artistes veulent traduire en danse le "langage ordinaire" et introduisent dans leurs créations les gestes et les objets du quotidien. Dans Carnation (1964), par exemple, Lucinda Childs se coiffe d'un panier à salade, dans lequel elle pique des bigoudis. En 1966, la danseuse éprouve le besoin de quitter les objets pour se rapprocher du mouvement. En partant de figures simples, elle crée un style répétitif et minimaliste qui n'appartient qu'à elle. En 1976, elle participe à l'aventure de Einstein on the beach, aux côtés de Bob Wilson et Philip Glass, un spectacle resté mythique. Aujourd'hui, toujours en quête de nouvelles expériences, elle continue de créer, aux États-Unis et en Europe. Lucinda Childs est un prisme, un mystère ; elle est à la fois froide et chaude, dure et douce, femme et homme, simple et sophistiquée... C'est ainsi que la décrit Robert Wilson, l'un des proches convoqués pour parler de la chorégraphe aux côtés de Philip Glass de Susan Sontag ou d'Yvonne Rainer. Ce sont surtout les images de ses pièces, et Lucinda Childs elle-même, qui permettent à la fois d'approcher sa personnalité et de découvrir son parcours. Ses pièces essentielles sont présentes sous forme d'archives (notamment le magique Dance, où les danseurs sillonnent la scène devant un écran où sont projetées leurs propres images, gigantesques). Lucinda Childs s'est laissé filmer dans la lumière de l'île de Martha's Vineyard, où elle vit dans une maison toute de baies vitrées et de bois clair. Patrick Bensard l'a aussi captée "à l'oeuvre", dans un studio new-yorkais avec Baryshnikov, en répétition avec une jeune danseuse du Ballet national du Rhin qui reprend Dance. C'est peut-être là, quand elle travaille avec des danseurs, qu'elle se livre (involontairement) le plus à la caméra.
coproduction ARTE France/Lieurac Productions/Mezzo