Le Jardin englouti

Opéra

Festival Les jardins mystérieux - Michel van der Aa

  • Théâtre National Populaire, Villeurbanne

Sunken Garden
Musique de Michel van der Aa
Film-opéra, 2013
Livret de David Mitchell
Présenté en accord avec les Editions Boosey & Hawkes Bote &Bock GmbH
En anglais

Création en France

Commande de l’English National Opera, Toronto Festival of Arts and Culture and Creativity et Opéra de Lyon
En partenariat avec le Théâtre National Populaire

Présenté en accord avec les Editions Boosey & Hawkes Bote & Bock GmbH

À propos

« J’ai vu le futur. Ça marche ».
C’est en ces mots enthousiastes que la presse anglaise a accueilli Le Jardin englouti de Michel van der Aa à l’English National Opera.

L'HISTOIRE
Le vidéaste Toby Kramer travaille à l’œuvre de sa vie, avec le soutien de Zenna Briggs, productrice et mécène : un documentaire sur un jeune homme disparu mystérieusement, Simon Vines, une enquête où il interroge témoins et amis. Bientôt, il découvre que Simon entretenait depuis peu une relation avec une jeune femme, Amber Jacquemain, elle aussi disparue…
Sa recherche le conduit dans un no man’s land urbain où il trouve une mystérieuse porte rouge. Il la franchit, découvre un jardin somptueux, coloré, luxuriant : le jardin englouti est le domaine secret crée par... Zenna Briggs elle-même dans la zone crépusculaire entre vie et mort. Dans cet entre-deux, Amber et Simon, au-delà du réel, de la souffrance et du péché, au-delà du bien et du mal... y resteront-ils ?...

Le Jardin englouti, un mélange subtil et éblouissant de réalisme et de fantastique, d’humour et de tragique, de poésie et de technologie : l’émotion à fleur de peau pour un conte de notre temps. Compositeur et plasticien néerlandais, Michel van der Aa habite volontiers les mondes indéterminés. After Life, présenté à l’Opéra de Lyon en 2010, évoquait le monde d’entre deux qui sépare la vie et la mort quand un être humain est interrogé sur ses souvenirs. Avec Le Jardin englouti, on vous invite d’emblée à chausser des lunettes 3D et pourtant le spectacle n’aura rien d’un gadget visuel. Il ambitionne plutôt d’être, poursuivant la démarche de Wagner, l’œuvre d’art totale du XXIe siècle. Cet opéra assure une subtile fusion du cinéma, du théâtre parlé et de l’opéra chanté. Avec une musique qui peut tout aussi bien évoquer les danses frénétiques de la pop que l’air de compassion le plus classique. C’est qu’on nous parle de choses simples : les gens et leur communication, bonne ou mauvaise, où images réelles et évocations du subconscient se chevauchent. 

Distribution

Direction musicale

Etienne Siebens

Mise en scène et film

Michel van der Aa

Décors et lumières

Theun Mosk

Costumes

Astrid Schulz

Supervision technique

Frank van der Weij

Toby Kramer

Roderick Williams

Zenna Briggs

Katherine Manley

Iris Marinus

Claron McFadden

Simon Vines (film)

Jonathan McGovern

Amber Jaquemain

Kate Miller-Heidke

Orchestre de l'Opéra de Lyon