Emmanuel Krivine

Concert

& l'Orchestre de l'Opéra de Lyon - Beethoven rencontre Mendelssohn-II

À propos

Pour sa seconde rencontre avec Beethoven et Mendelssohn, Emmanuel Krivine dirige cette fois-ci l’Orchestre de l’Opéra de Lyon.

Après avoir interrogé les partitions des plus grandioses de Beethoven et de Mendelssohn avec les instruments d’époque de sa Chambre philharmonique, Emmanuel Krivine s’attache cette fois-ci à insuffler la légèreté et la transparence qu’inspire la découverte de la nature à l’Orchestre de l’Opéra de Lyon. Mais s’agit-il vraiment de la même nature ? Le casanier qu’était Beethoven aimait arpenter les chemins des bois et campagnes des environs de Vienne, là où ce créateur torturé recherchait le calme et la sérénité que lui interdisaient les frémissements de la capitale autrichienne. Mendelssohn est un voyageur qui parcourt l’Europe, et la nature devient ainsi le reflet de ses voyages tel qu’il en garde les traces dans ses nombreux cahiers de croquis. Pour ce concert, Emmanuel Krivine laisse parler les charmes de la nature : la Symphonie « P astorale », qui témoigne de l’amour que Beethoven vouait à la campagne, la Symphonie «Italienne», brillante, légère, et considérée comme la meilleure symphonie de Mendelssohn, et l’ouverture de La Belle Mélusine aux rythmes ondoyants dont même Wagner s’inspirera.

©Philippe Hurlin

Distribution

Direction musicale

Emmanuel Krivine