Emmanuel Krivine

Concert

& la Chambre Philharmonique - Beethoven rencontre Mendelssohn – I

À propos

Emmanuel Krivine propose une première rencontre entre Beethoven et Mendelssohn. A ses côtés, le talentueux pianiste Bertrand Chamayou.

Avec sa Chambre Philharmonique, Emmanuel Krivine interroge les grands chefs-d’oeuvre. Ceux dont les compositeurs entendent dépasser les limites d’un genre, et que le chef a la bonne idée de confier à l’instrumentarium d’époque, capable plus que tout autre de révéler les bouleversements qu’impliquent ces partitions. Ecrit comme finale originel du quatuor op.130, la Grande Fugue de Beethoven est l’oeuvre la plus ambitieuse confiée par Beethoven au quatuor à cordes. Ajoutons l’héroïsme et nous nous retrouvons face au dialogue monumental du piano et de l’orchestre dans le 5e concerto que sa grandeur a fait qualifier de « Concerto de l’Empereur ». Un terrain d’élection pour découvrir ce jeune démiurge du clavier qu’est Bertrand Chamayou. Mendelssohn est naturellement destiné aux effectifs de la Chambre Philharmonique. N’est-ce pas lui qui ressuscita la Passion selon Saint Matthieu de Bach, en confiant certaines parties à des instruments modernes ? Le compositeur décida d’écrire sa 5e symphonie pour commémorer le tricentenaire de la « Confession d’Augsbourg » : de là son titre de « Réformation ».

© Fabrice Dall'Anese

Distribution

Direction musicale

Emmanuel Krivine

Piano

Bertrand Chamayou