Jazz - Jusqu'au dernier souffle

Amphi

Création

À propos

D‘après les lettres d’amour des Poilus
Musique de Catherine Delaunay

Yann Karaquillo, comédien  
Sandrine Le Grand, piano  
Guillaume Roy, alto  
Guillaume Séguron, contrebasse  
Pierrick Hardy, guitares/banjo/clarinette 
Christophe Morisset, serpent/soubassophone/trombone   
Catherine Delaunay, clarinettes/scie et autre petit bazar

« Le 18 avril 1915, On se demande comment les hommes peuvent s’entre-tuer par des journées aussi merveilleuses, où tout ne pense qu’à vivre (…) Nous avons entrepris une grande tâche, il faut la mener jusqu’au bout,  jusqu’au dernier souffle. Marcel. »

J’ai découvert ces lettres d’amour recueillies dans plusieurs ouvrages (Jean-Pierre Guéno, Roland Dorgelès…) et par la lecture de nombreux témoignages et documents mis à jour par les familles à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre. Elles m’ont profondément émues, et j’ai tout de suite commencé un travail d’écriture musicale autour de ces lettres.
Et puis, j’ai voulu aborder l’histoire de cette terrible guerre par des mots d’amour et d’humanité

« Le 16 avril 1917 Je suis heureux malgré tout, mais il me manque encore des choses pour que ce bonheur soit complet ; c’est la destinée ! J’espère quand même que ma bonne étoile ne me quittera pas, mais seulement voilà, l’attaque est à 8 heures du matin et il n’y a pas d’étoiles ! Arthur »

Label MISSION DU CENTENAIRE
Production Cie Les neuf filles de Zeus
Coproduction Le Rive gauche et D’Jazz Nevers Festival