Irak - Les Taqâsîm d'Omar Bashir

Amphi

Solo oud

En partenariat avec la Maison des Cultures du Monde - Paris

À propos

Munir Bachir, le maître légendaire du oud, a eu plusieurs élèves mais un seul disciple, son fils Omar auquel il enseigna son art dès que l’enfant eut atteint sa cinquième année. La mort de Munir Bachir en 1997 va marquer un tournant important dans la carrière de Omar qui va chercher sa propre identité musicale en expérimentant différents instruments et techniques, et en explorant des styles musicaux qui lui sont proches, qu’ils soient ceux des tziganes hongrois ou des gitans. Il collabore avec plusieurs artistes internationaux, comme tout récemment Jordi Savall, reçoit distinctions et prix dans le monde arabe, aux Etats-Unis et en Europe où il effectue plusieurs tournées de concerts et enregistrements de CD.
À partir de ses improvisations sur quelques-uns des maqams arabes les plus importants, Omar cherche à mettre en avant leur relation avec d’autres cultures. Il convie ainsi l’auditeur à laisser libre cours à son imagination lors d’un voyage qui l’emmènera sur les chemins des caravanes ou des voyageurs d’un monde qui va de l’Inde à l’Andalousie en passant par l’Irak et la Turquie.
Dans un parcours musical qui s’enrichit régulièrement et tout en développant un style qui lui est personnel, Omar Bashir (qui a opté pour le « s » dans l’orthographe de son nom de famille) n’en perpétue pas moins une des passions de son père, celle de rechercher les liens de parenté possibles entre les musiques de son pays natal et celles du reste du monde.
Dépassant un double héritage particulièrement lourd à porter, celui de la renommée du père en premier, et celui de la tradition musicale en second, Omar est bien plus que « fils de ». C’est un grand artiste qui contribue au vent de liberté qui revivifie la musique arabe. Chérif Khaznadar

Distribution

Oud

Omar Bashir