Trisha Brown

Danse

Par le Ballet de l'Opéra de Lyon

À propos

Du compagnonnage artistique entre Trisha Brown et le Ballet de l’Opéra de Lyon, ce programme aux couleurs de la chorégraphe américaine réunit deux œuvres marquantes : Newark et For MG : The Movie. Un passage de témoins.

La place de Trisha Brown dans l’histoire de la création Outre-Atlantique est unique : après Martha Graham et sa modern dance, Merce Cunningham qui dynamite les codes, Trisha Brown va s’imposer dans un courant, la danse postmodern qui a influencé nombre de chorégraphes actuels. Rejetant La danse ici est jaillissante, faite de duos de plus en plus complexes avec bien sûr ce jeu des équilibres instables comme autant de coups d’arrêt au geste. Le plus souvent, sous nos yeux, un couple d’interprètes voit surgir un autre tandem dans un incessant jeu de déconstruction des lignes. Des marches, des courses, des dialogues féconds s’instaurent en scène.

Newark est pour beaucoup une des grandes pièces de Trisha Brown. On se réjouit de la (re)découvrir ici. Pour compléter ce programme magistral, l’astre Brown va nous éblouir dans cet hommage à Michel Guy, ancien ministre de la culture.

For MG : The Movie est la plus belle des façons de saluer ce visionnaire qui avait soutenu en son temps les avant-gardes américaines Dans une scénographie qui combine fumigène et parois noires, la partition d’Alvin Curran épouse cette suite de mouvements au minimalisme poétique. La danse s’y fait murmure. Et Trisha Brown confirme son statut d’artiste majeure de cet entre-deux siècles. Lyon lui rend en cette saison faste le plus vibrant des saluts. En dansant.