Mongolie

Amphi

Concert-conférence

À propos

Le chant diphonique mongol khöömii

Conférence/concert

Avec Johanni Curtet, conférencier

Le 16 avec Ganzorig Nergui, le 18 avec Sengedorj Nanjid, maîtres de chant diphonique

On localise le chant diphonique khöömii dans plusieurs parties du monde et notamment en Asie centrale, notamment dans les montagnes de l’Altaï. En Mongolie, plusieurs groupes ethniques, tels que les khalkh, touva, altai uriankhai, zakhchin et bayad, pratiquent le chant diphonique à l’heure actuelle.

« Khöömii » est un terme générique qui définit la technique vocale d’une seule personne superposant intentionnellement plusieurs sons simultanément avec sa voix, mais principalement deux sons distincts : une mélodie d’harmoniques réalisée au-dessus d’un son fondamental appelé « bourdon ».

Les amphimidis proposeront d’expliquer cette expression vocale qui nous paraît si mystérieuse.