Cuba

Amphi

Trova

À propos

Ludmila Mercerón, chant/piano

Gabriel Aguilera, chœurs/clave/maracas/guiro
Frank Pino, chœurs/basse

Gerardo Lopez Pontaque, trompette
Jorge Berges, guitare

Javi García, trombone
Julio Salazar, chœurs/timbales/bongos

Juan Mellado, congas

La dynastie musicienne des Mercerón est bien connue dans tout l’Oriente cubain. Le grand orchestre de Mariano Mercerón a eu ses heures de gloire à Cuba et c’est dans cet univers que très tôt Ludmila Mercerón a évolué dans l’ambiance des chants de la trova.

Ludmila Mercerón est une interprète naturelle des chants de la trova santiaguera. Elle s’enthousiasme et se passionne pour le répertoire des grandes chanteuses de Cuba qu’elle façonne avec une présence et un style très personnel. Elle présente également ses dernières compositions, chansons à texte et airs de fête. 

Chanteuse, danseuse et pianiste, Ludmila Mercerón est leader d’un groupe Clave y Bongo, qui associe les percussionnistes cubain Julio Salazar et Juan Mellado avec le talentueux trompettiste Gerardo Lopez Pontaque. Les “voz de métal»“ choeurs essentiels dans ce répertoire sont conduits par Gabriel Aguilera avec le guitariste Jorge Berges et le bassiste cubain Frank Pino  Ludmila Merceron, Clave y Guaguanco admirables ambassadeurs de la musique cubaine dans le cadre du Festival Bellas Latinas.

La Trova
Les troubadours ou chanteurs itinérants du début du XXe siècle allaient de ville en ville chanter des ballades traditionnelles appelées trova. Sindo Garay est le premier maître-compositeur de la trova, dont les oeuvres ont été chantées et enregistrées de nombreuses fois. Ce genre musical traditionnel évolua au cours des années 1960 et 1970 et la Nueva Trova est passée de simples ballades romantiques à des chansons protestataires d’inspiration folk.

Dans le cadre du 11e Festival de littératures et films documentaires  d’Amérique latine