Atlas trio

Amphi

À propos

Un répertoire déjà très fourni et fort rodé, tant dans l'exécution de ses parties écrites que dans la circulation de l'improvisation à l'intérieur de ces partitions. Tout sauf dogmatique, on trouve dans ce nouveau trio un peu de tout, du rhapsodique à la Moussay, de l'unisson capricant à la Sclavis, du rock hirsute aux polyrythmies groovy à la Coronado, du semi-free, du presque bruitiste, trois poils d'électro, de l'homophonie "ambient", du contrepoint zébré et de ces formes longues qui, non sans évoquer Octurn, semblent s'autogénérer à partir de bribes minimalistes. On vient en curieux et l'on ressort ébloui, convaincu d'avoir, en dépit de cet éventail esthétique très ouvert, déjà un vrai son de trio.