Orgue et Danse - Aveugle instinct

Amphi

À propos

Concert d’orgue chorégraphié en hommage à Jehan Alain (1911-1940)
 
 
La beauté de l’orgue, «instrument orchestre», réside dans un savant équilibre entre les timbres de ses multiples tuyaux et l’édifice acoustique dans lequel il est installé (église). Il n’en demeure pas moins qu’aujourd’hui, les technologies innovantes sur orgue numérique, nous permet d’entendre les sonorités merveilleuses et authentiques d’un orgue à tuyaux dans l’amphithéâtre de l’Opéra. Pour ouvrir l’orgue et sa musique à d’autres lieux et influences !
 
« Aveugle instinct » est né à l'initiative de Gabriel Bestion de Camboulas organiste au CNSM en 2e année. Sa passion pour le compositeur Jehan Alain mais aussi pour la danse l'ont mené à créer ce projet. Avec l'aide de Marie Françoise Garcia professeur de danse au CNSM qui a chorégraphié dix danseurs du CNSM actuellement en 2e année de danse contemporaine.
Jehan Alain est un organiste, improvisateur (élève de Marcel Dupré) et compositeur (élève de Paul Dukas). Son génie éclate au XXe siècle et le place comme l'une des personnalités musicales incontournables et marquantes. Sa mort prématurée au front français n'a pas permis à sa musique incomparable d'accéder à la célébrité qu'elle méritait. Joies, Deuils, et Luttes. Le seul manuscrit de ces danses a été recueilli in extrémis avant sa disparition avec la signature « Jehan Alain, transcrit aux armées ». Ces pièces sont ses plus grands chefs-d'oeuvres, conciliant énergie et mélancolie de manière unique dans le répertoire d'orgue. Le titre « Aveugle instinct » est une référence direct à Jehan Alain. En effet, il voulait nommer une de ses pièces (la 1re fantaisie pour orgue) "Suis ton aveugle instinct" mais il n'a jamais osé pensant que ce titre choquerait trop les pieux éditeurs d'orgue. Alors c'est aujourd'hui un hommage à lui rendre que d'oser ce qu'il n'a pas pu faire. Mais c'est aussi un beau résumé de la vie trépidante de ce compositeur génial que nous vous ferons ressentir dans ce concert chorégraphié.
L'orgue et la danse sont trop rarement mêlés alors qu'ils peuvent tant créer l'un avec
l'autre. Jehan Alain en était bien conscient : “La danse est l'expression humaine et musicale par excellence. Elle dit avec douceur ce que les mots ne peuvent dire qu'avec dureté. » Les « trois danses » (Joies, Deuils et luttes) sont les pièces repères de ce concert. « L'idée qui se dégage de ce triptyque est celle du "rythme" ». Les différentes expressions de la danse s'allient aux multiples couleurs de l'orgue pour notre plus grand bonheur.
 

Distribution

CNSMD

Orgue

Gabriel Bestion de Camboulas

Danseurs

Chloé Beilleveire

Danseurs

Lauren Bolze

Danseurs

Julie Laventure

Danseurs

Julia Moncla

Danseurs

Anaïs Replumaz

Danseurs

Nancy Terrasson

Danseurs

Côme Calmelet

Danseurs

Thomas Demay

Danseurs

Armelle Robilliard

Danseurs

Killian Madeleine

Danseurs

Joan Vercoutere

Chorégraphie

Marie-Françoise Garcia