La Damnation de Faust

Opéra

Hector Berlioz

Légende dramatique en quatre parties, 1846. Livret de Gérard de Nerval, Almire Gandonnière et Hector Berlioz, d'après Faust de Goethe.

En français

À propos

Le compositeur
Hector Berlioz (1803 – 1869) est le plus grand romantique français. Il initia la voie des compositions “grandioses“, avec de longues oeuvres à programme invoquant un orchestre notablement amplifié. Orchestration inventive, écriture originale, le compositeur de la Symphonie Fantastique, de La Damnation de Faust, des Nuits d’été, desTroyens, n’est réductible à aucune école, et fut de grande source d’inspiration, de fascination pour des compositeurs comme Liszt ou Wagner.

L'œuvre
Composée en 1846,  La Damnation de Faust est une légende dramatique en quatre parties, sur un livret de Gérard de Nerval, Almire Gandonnière et Hector Berlioz, d’après la première partie du Faust de Goethe. Berlioz rêvait d’une “symphonie descriptive de Faust... qui épouvante le monde musical“. Il produisit pour le concert une musique très riche, tantôt flamboyante et incandescante, tantôt lyrique et élégiaque.

Résumé de l'histoire...
Malgré toute sa connaissance, Faust est fatigué et seul. Tenté par le suicide, réconforté par l’écho d’hymnes de prières matinales, il est harponné par Méphistophélès qui, contre une signature sur un vieux parchemin, lui promet tout : bonheur et plaisir. Suivant son guide, Faust traverse le monde, de la terre au ciel, des villes aux champs, et connaît Marguerite, qu’il abandonne rapidement à sa solitude... Il est trop tard quand il veut la sauver. Méphisto l’entraîne à la damnation en une chevauchée fantastique.

Distribution

Direction musicale

Emmanuel Krivine

Orchestre et Choeurs de l'Opéra de Lyon

Brander

Nicolas Testé

Méphistophélès

Lionel Lhote

Marguerite

Katerina Karneus

Faust

Vinson Cole