Résidence Isabelle Olivier harpe

Amphi

À propos

Exploratrice d’un instrument associé à la rêverie, Isabelle Olivier a réussi le tour de force d’imposer la harpe dans le paysage du jazz, soutenue depuis 1991 par Didier Lockwood, Sylvain Beuf ou Louis Moutin…. Ne négligeant rien des possibilités de l’instrument, s’inscrivant tant en solo acoustique (Island #41) qu’avec l’électronique d’Olivier Sens ou en formation (Quintet Océan), Isabelle Olivier instaure patiemment une nouvelle donne. Sa résidence, entourée de musiciens hors pairs, sera l’occasion de découvrir la richesse insoupçonnée la simplicité lumineuse de sa « foolish harp ».