Ouzbekistan

Amphi

Nâdira Pirmatova La voix du Shash-Maqâm

À propos

Le Shash Maqam – littéralement « les 6 modes » – est le plus connu des styles musicaux parmi une pléiade de répertoires de chants et de musique instrumentale qui ont fleuri dans les grandes cités d’Asie Centrale au cours des siècles. Le Shash Maqam, art raffiné, urbain et plutôt classique prend ses racines à Samarkand et Boukhara, cités multiculturelles où les musiciens et le public comprenaient des Tadjiks, des Ouzbek, et des Juifs d’Asie Centrale.

Avec ses textes inspirés par le soufisme, et ses accompagnements instrumentaux d’une grande rigueur, le Shash Maqam produit une musique d’une profonde beauté qui couvre toute l’étendue de la vie sociale traditionnelle : du monde sacré de la prière à celui plus extraverti de la danse.

Transformé durant la période soviétique en une sorte de cantate jouée par un chœur et un petit orchestre d’instruments locaux ; Aujourd’hui le Shash Maqam vit une période de renouveau dont la vitalité provient de la redécouverte et de la réactualisation des styles anciens et authentiques.

Nâdira Pirmatova représente avec autant de brio que de profondeur l'essence de sa tradition musicale en y apportant une contribution unique : celle de la voix féminine sous sa forme la plus sublime et la plus touchante.

Distribution

Chant et dutôr

Nâdira Pirmatova

Tanbur

Shuhrat Nabiev

Viole

Shawkat Nabiev

Tambourin dâyra

Mir-Hias