Faustus, The Last Night

Opéra

Pascal Dusapin

Faustus, the last night
Opéra en une nuit et onze numéros
Livret du compositeur d'après La Tragique Histoire du Docteur Faust de Christopher Marlowe (1588)

Création mondiale avec le Staatsoper de Berlin

En anglais, surtitré en français

À propos

Pour qui suis-je ?
J’ai oublié qui je suis !*
“Depuis longtemps, je pensais à un Faust. [...]

Mais je n’aime pas Faustus... Il représente ce qui me déplaît profondément en l’homme : arrogance, prétention, infinie fatuité, extrême démesure de l’ambition animée par la peur et le désir de pouvoir. Je me suis donc plu à poser un Faust (...) mégalomane et paranoïaque, complètement obsédé par l’ultime connaissance, celle de la domination totale. [...] 

En “toile de fond”, la mort et la destruction se confondent avec l’irrépréhensible et halluciné dessein de cet homme malade, métaphore du pire humain... À tout prendre, je préfère Méphistophélès. Il m’amuse. Son projet est simple. On comprend ce qu’il dit. Ce qu’il veut, mais il n’y arrivera jamais car Faustus le dégoûte. Il craint ce personnage dont l’avidité l’inquiète et semble le dépasser.

Tout se passe en une nuit, du crépuscule à l’aube...”
Faustus, la dernière nuit, n°10

Distribution

Décors

Ingar Dragset

Décors

Michael Elmgreen

Compositeur

Pascal Dusapin

Eclairages

Sven Hogrefe

Mise en scène

Peter Mussbach

Costumes

Andrea Schmidt-Futterer

Direction musicale

Jonathan Stockhammer

Orchestre de l'Opéra de Lyon

Faustus

Georg Nigl , baryton-basse

Mefistophélès

Urban Malmberg , baryton-basse

Sly

Robert Wörle , ténor

Togod

Jaco Huijpen , basse

L'Ange

Caroline Stein , soprano