1707 Caïn ou le Premier Homicide

Opéra

Alessandro Scarlatti

  • Les Subsistances

Divertissement sacré en musique 1707
D'après Caïn overo il Primo Omicido
(Caïn ou le Premier Homicide)
Livret anonyme
Nouvelle production

En italien, textes parlés en français 

À propos

L’homme, exterminant l’homme et riant, épouvante Même au fond de la nuit, l’immensité vivante, Et, que le ciel soit noir ou que le ciel soit bleu, Caïn tuant Abel est la stupeur de Dieu.*
Avec son oratorio Caïn ou le Premier Homicide, créé en 1707, Alessandro Scarlatti évoque la première famille : Adam et Eve, et leurs deux fils, Caïn le laboureur, et Abel l’éleveur.

Ce qui leur arrive est placé sous le sceau de la “première fois”. Ici, nul modèle pour les guider dans leurs actes, nul passé pour tempérer leurs sentiments.

Caïn ou le premier homicide expose l’irréparable, ce sur quoi le réel ne peut revenir : cette cruauté dernière de tuer son frère sous l’emprise de l’envie. Ci-gît un corps mort pour toujours, le premier cadavre de l’histoire.

1707 n’est pas un spectacle d’opéra mais une expérience de théâtre impliquant l’interprétation musicale et le chant ; non pas illustration de l’action par des images mais apparition dans l’espace d’images lointaines et nécessaires.
*Victor Hugo, La Légende des siècles

Distribution

Eclairages

Franck Besson

Direction musicale

Mirella Giardelli

Conception, mise en scène et décors

Bruno Meyssat

Costumes

Robin Chemin

Cain

Sarah Breton

Abel

Eugénie Warnier

Adam

Olivier Hernandez

Eve

Mathilde Etienne

Comédiens

Geoffrey Carey

Comédiens

Philippe Cousin

Comédiens

Jean-Christophe Vermot-Gauchy

Comédiens

Elizabeth Moreau

Orchestre de l'Atelier des Musiciens du Louvre-Grenoble