Le Roi malgré lui

Opéra

Emmanuel Chabrier

Opéra-comique en trois actes, 1887.
Livret d'Emile de Najac et Paul Burani

En français, surtitré en français

Orchestre et Chœurs de l'Opéra de Lyon

À propos

L'histoire

Henri de Valois, le futur Henri III, est bien loin de la France où règne son frère aîné. Pour l’heure, il a été élu roi de Pologne, par la volonté de sa mère, et à son grand regret. Car sa nouvelle patrie l’ennuie et lui fait regretter une aventure galante vécue naguère à Venise. Pour se distraire, le roi va échanger habit et identité avec l’un des de ses chevaliers, et prendre part à une conspiration contre… lui-même. Quiproquos et coups de théâtre se succèdent jusqu’à un dénouement, évidemment heureux, qui voit Henri de Valois, retrouver avec plaisir son trône et ses sujets polonais. Emmanuel Chabrier, le plus truculent des grands compositeurs français, a réussi là une partition éblouissante. L’orchestre éclabousse de mille couleurs cette musique qui doit un peu à Berlioz, un peu à Rossini et un peu au « grand » opéra ici copieusement parodié, mais garde, avant tout, la saveur inimitable et reconnaissable entre toutes des chefs-d’œuvre d’un compositeur trop rarement à l’honneur. Pour cette ouvrage débordant d’entrain, mais aussi de tendresse, l’Opéra National de Lyon réunit un tandem inédit formé par le chef d’orchestre Evelino Pidò et le metteur en scène Laurent Pelly.