L'Affaire Makropoulos

Opéra

Leos Janacek

Vec Makropulos
Opéra en trois actes, 1926.

Livret du compositeur, d'après la comédie éponyme de Karel Capek

En tchèque, surtitré en français

Orchestre et Chœurs de l'Opéra de Lyon
Production du Glyndebourne Festival Opera

À propos

L'histoire

La dernière des héroïnes auxquelles a donné vie Leos Janacek est aussi l’une des plus fascinantes : un élixir a permis à Elina Makropoulos de vivre trois cents ans. Régulièrement, elle change d’identité pour dissimuler son secret. Sous le nom d’Emilia Marty, cantatrice adulée, femme froide et cruelle, elle se rapproche de deux familles, dont les ancêtres furent ses proches, afin de récupérer la formule de l’élixir qui lui permettra de connaître un nouveau cycle de vie ; mais, au dernier moment, elle y renonce et accepte la mort avec soulagement. Sur ce livret aux résonances fantastiques, Leos Janacek a conçu un de se ouvrages les plus impressionnants. Les personnages gravitent autour d’Emilia Marty comme autant d’échantillons de l’identité masculine, rapetissés, ridiculisés, face à la puissance mystérieuse de cette incarnation féminine. La musique rend presque palpable, derrière la vivacité des dialogues, plus naturels que jamais sous la plume du compositeur, une pulsation oppressante qui suggère tour à tour la cupidité, le désir, la curiosité fébrile et le destin implacable d’Elina Makropoulos. C’est cette pulsation que le chef Lothar Koenigs et le metteur en scène Nikolaus Lehnhoff s’attachent à faire émerger de l’ombre dans cette troisième production venue du Festival de Glyndebourne.