Journée de la femme

Amphi

"Le silence des hommes"

À propos

Création de la compagnie Kadia Faraux

Danseuse interprète hip-hop engagée depuis 15 ans dans la transmission de cette danse, Kadia Faraux a besoin aujourd’hui plus que jamais de s’affirmer en tant que chorégraphe.
La danse hip-hop s’exprime dans le défi et dans l’extériorisation du geste.
Imposer sa féminité demande beaucoup de détermination, c’est pourquoi sa recherche en tant que danseuse, femme et méditerranéenne, est d’habiter cette gestuelle avec une véritable interprétation des émotions, pour que cette danse parle de l’intérieur et gagne en profondeur.
Les femmes ont besoin de mots.
La parole est pour la femme sa façon d’exister. Le langage universel de la danse donne aussi à la chorégraphe une voix pour s’exprimer sur la violence, la complicité, la distance, l’amour… 
Elle met en dialogue les rapports hommes, femmes et les différentes cultures.
« La juste interprétation d’une danse passe par l’intériorisation du geste, par la reconnaissance de son caractère poétique, sensible ».
La recherche chorégraphique de Kadia Faraux à partir de cette réalité est de tendre à une féminisation de cette danse dans son interprétation masculine. Le danseur doit assumer ces moments où sa sensibilité et sa féminité peuvent éclater, se révéler, pour entrer dans l’interprétation en puisant dans l’énergie de sa partenaire.
« Quand des danseurs et danseuses hip-hop se confondent dans un rapport dansé, la notion de défi est remplacée par celle d’alchimie, de poésie ». 

Distribution

Chorégraphie

Kadia Faraux

Danseurs

Kadia Faraux

Danseurs

Linda Haddad

Danseurs

David Rodriguez

Danseurs

Aurélien Desobry

Danseurs

Marguerite M’Boule

Saxophone

Lionel Martin

Création musicale

Lionel Martin

Création musicale

Manuel Wandji

Création lumières

Pascal Lacroix