Accessibilité et handicap Accès au contenu
serenades-pour-orchestre-a-cordes-800.jpg
© Stofleth

Sérénades pour orchestre à cordes

Concert

Sérénades pour orchestre à cordes

Mardi 24 avril 2018

Au Théâtre de la Renaissance, Oullins

Quoi de plus indiqué, pour une soirée en musique, que quelques sérénades romantiques…

Musique de divertissement proche du divertimento, conçue à l’origine pour être jouée le soir, le plus souvent en plein air, la sérénade se développe en Allemagne et en Italie au milieu XVIIIe siècle. D’abord caractéristique du style galant, le genre connaît un essor dans le courant du XIXe siècle, s’épanouissant alors dans les salles de concert. Si la sérénade conserve de ses origines une forme de simplicité, et de légèreté, elle n’est plus, à l’époque romantique, un simple divertissement mais devient un genre musical important témoignant d’une ampleur et d’une ambition comparables à celles de la symphonie, à l’image des magnifiques sérénade pour cordes de Dvorák et Tchaïkovski. 

 

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Sérénade, opus 48

Anton Arenski
Variations sur un thème de Tchaïkovski

Antonín Dvoák
Sérénade, opus 22 en mi majeur