Accessibilité et handicap Accès au contenu

Alceste

Opéra

Alceste

Christoph Willibald Gluck

Du 2 au 17 mai 2017

Tragédie lyrique en 3 actes, 1767
Livret de Ranieri de’ Calzabigi et François-Louis Gand Le Bland Du Roullet
En français

Nouvelle production
En coproduction avec le Teatro Mayor de Bogota

Contre les extravagances vocales de l'opéra italien, Christoph Willibald von Gluck est à la recherche d’une beauté simple, d’un langage venu du cœur : fragilité et grandeur de l’être humain sont au centre de cet opéra novateur. ​

L'histoire
Au royaume de Thessalie, le roi Admète est mourant. Apollon annonce par la voix de son oracle que seul le sacrifice librement consenti d'un autre être humain pourra le sauver de la mort. Son épouse, lanoble Alceste, consent alors à mourir pour lui. Tandis que les divinités infernales emmènent la reine, Admète revient à la vie, pour découvrir le sacrifice de son aimée. Bouleversé, il implore Apollon de le mener aux enfers, où il entend reprendre sa place pour sauver à son tour son épouse… 

La musique au service du drame
Alceste tient une place à part dans l'histoire de l'opéra. C'est en effet à travers sa célèbre préface que Gluck et son librettiste Calzabigi établirent la réforme du genre, qui fit de l'opéra un véritable drame musical dans lequel la musique se place au service de la vérité dramatique. À charge pour Alex Ollé (du collectif La Fura dels Baus), dont les mises en scène à l’Opéra de Lyon ont marqué les esprits, de faire renaître le réalisme psychologique et la force expressive de ce merveilleux opéra. À ce talentueux metteur en scène se joint le chef d’orchestre Stefano Montanari. Connu du public lyonnais pour ses interprétations fougueuses, il dirigera une distribution remarquable regroupant entre autres Karine Deshayes et Julien Behr dans les rôles principaux.

Dossier de presse

Le programme