Accessibilité et handicap Accès au contenu

Yoshi Oida

yoshi-oida_285.jpg

Formation et débuts : acteur, metteur en scène et écrivain, Yoshi Oida est né au Japon, où il a étudié la philosophie à l’Université de Keio et s’est formé au théâtre nô traditionnel. En 1968, à l’invitation de Peter Brook, il s’installe à Paris et intègre le Centre international de recherche théâtrale, qui s’ancre au Théâtre des Bouffes du Nord en 1974. Il joue alors dans les grands spectacles de Peter Brook : Orghast (1971), La Conférence des Oiseaux (1973), Mahabharata (1985), La Tempête (1990), L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau (1993), etc.
Théâtre : il réalise ses premières mises en scène dès 1975, à partir de textes de nô et d’ouvrages de littérature japonaise, puis monte La Divine Comédie de Dante (Rome, 1982), Madame de Sade de Mishima (Schaubühne de Berlin, 1996), Fin de partie de Beckett (1997), Le Malentendu de Camus (Théâtre Thalia de Hambourg, 1999), etc. En 2001, il monte Les Bonnes de Genet à Stuttgart, spectacle récompensé d’un prix Time Out à Londres l’année suivante.
Opéra : Curlew River (Britten) au Festival d’Aix-en-Provence en 1998, Le Rossignol (Stravinsky) à Rouen, La Frontière (Manoury) au Théâtre des Bouffes du Nord en 2003, Nabucco (Verdi) au Théâtre communal de Bologne en 2006, Le Voyage d’hiver (Schubert) à Potsdam, Berlin et Mexico, Il mondo della luna (Haydn) à Rennes, Nantes, Angers et Luxembourg en 2008, Don Giovanni au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2009 et Idomenée au Théâtre National de Prague en 2010 (Mozart), The Birth of the Baptist (Linjama) au Festival d’Ossiach (Autriche), Le Voyage d’hiver au Théâtre de l’Athénée (2011), La Nuit de Gutenberg (Manoury) à l’Opéra du Rhin, Les Pêcheurs de perles (Bizet) à l’Opéra Comique en 2012... À l’Opéra de Lyon, il met en scène Mort à Venise (Britten) en 2009 et Terre et Cendres (Combier) en 2012. 
Cinéma : The Pillow Book (Peter Greenaway, 1996), The Eyes of Asia (Joao Mario Grilo), Felice, Felice (Peter Delpeut, 1998), Autumn Flowers (Shunshuke Ikehata, 1999).
Prix : il est Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (1992), Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres (2007) et Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres, France (2013).