Accessibilité et handicap Accès au contenu

Rocio Perez

rocio-perez-285.jpg

Soprano
Formation : d’origine espagnole, formée dès son plus jeune âge à la musique et au théâtre, Rocío Pérez fait ses débuts dans le rôle de Sophie (The little Sweep, Britten) au Teatro Real de Madrid et poursuit en parallèle ses études auprès d’Elena Valdelomar au Conservatoire de Madrid et de Victoria Manso. Tout au long de sa formation, elle se perfectionne lors de master-classes avec des artistes comme Nathalie Dessay, Dolora Zajick, June Anderson ou encore Carlos Chausson.
Répertoire et scènes : elle participe à la première de Bildlos / Weglos de Wolfgang
Rihm au Festival Milan-Turin. En 2013, elle est Nannetta (Falstaff, Verdi) en Espagne puis intègre l’Opéra Studio de l’OnR Strasbourg où elle participe à différentes productions : Il matrimonio segreto (Cimarosa), La Belle au bois dormant (Respighi), Ariane et Barbe-Bleue (Dukas), Cendrillon (Wolf-Ferrari), Pénélope (Fauré), La Cambiale di Matrimonio (Rossini) et Don Carlo (Verdi). À l’Opéra de Lyon, elle incarne le Feu, la Princesse et le Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges (Ravel) ; elle est aussi Cleone dans Ermione (Rossini) à Lyon et au Théâtre des Champs Elysées en version de concert avec Alberto Zedda.
Collaborations : elle chante sous la direction de chefs comme Patrick Davin, Vincent Monteil, Martyn Brabbins, Antonino Fogliani, Marcus Bosch ou Daniele Callegari et collabore avec des metteurs en scène tels Olivier Py, Robert Carsen, Christophe Gayral, James Bonas, Marie-Eve Signeyrole ou Valentina Carrasco.
Prix : elle remporte en 2016 le 3e Prix et le Young Artist Prize lors de la première édition du concours international de chant Die Meistersinger von Nürnberg. Elle a remporté le 2e Prix et celui du Jeune Espoir au Concours Villa de Colmenar Viejo, le 1er Prix et celui du Jeune Espoir au concours de Luis Mariano, les 2e Prix, Prix Jeune Espoir et Prix du Public au concours de Marmande en 2015.
À venir : lors de la prochaine saison, elle sera Norina dans Don Pasquale (Donizetti) et Berenice dans L’occasione fa il ladro (Rossini).