Accessibilité et handicap Accès au contenu

Paul Groves

groves.jpg

Ténor

Formation et débuts : découvert lors des auditions du Metropolitan Opera de New York en 1991, le ténor américain Paul Groves sort diplômé un an plus tard du Metropolitan Opera’s Young Artists Development Program et fait à la suite ses débuts dans Le Vaisseau fantôme (Wagner). Depuis lors, il parcourt les scènes du monde entier.
Répertoire, scènes et collaborations : il est Camille de Rosillon dans la Veuve joyeuse (Lehar) au côté de Placido Domingo et Frederica von Stade au Metropolitan Opera, Don Ottavio dans Don Giovanni (Mozart) avec Bryn Terfel et Renée Fleming,… Ses rôles comprennent Ferrando dans Cosi fan tutte et Tamino dans la Flûte enchantée (Mozart), Nadir dans Les Pêcheurs de perles (Bizet), etc. Récemment, il a chanté le rôle-titre de Lohengrin (Wagner) à l’Opéra national d’Olso et celui de Parsifal (Wagner) avec le Lyric Opera Chicago dirigé par Sir Andrew Davis. Il est Florestan dans Fidelio (Beethoven) à la Staatsoper de Vienne, Admète dans Alceste (Gluck) et Don Ottavio dans Don Giovanni (Mozart) au Teatro Real de Madrid, Nicias dans Thaïs (Massenet) au Los Angeles Opera, Pylade dans Iphigénie en Aulide (Gluck) au Theater an der Wien…
Cette saison : il chantera le rôle de Rodrigue dans Le Cid (Massenet) au Boston’s Odyssey Opera et retournera ensuite au Metropolitan Opera de New York pour une production de Lulu (Berg) dirigée par James Levine.
En concert : parallèlement à l’opéra, il se produit en concert avec des orchestres tels le Boston Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra, le New York Philharmonic, le Saint Louis Symphony, le Los Angeles Philharmonic ou encore l'Orchestre de la Tauhalle de Zurich.
Enregistrements : ses différentes apparitions à la scène et au concert ont donné lieu à de nombreux enregistrements avec James Levine, mais aussi à des captations parmi lesquelles la Flûte enchantée (Mozart) et La Damnation de Faust (Berlioz) sous les labels Deutsche Grammophon et Naxos Records, ou encore à des enregistrements solistes tel son récital de mélodies françaises d’Henri Duparc pour Naxos Records.