Accessibilité et handicap Accès au contenu

James F. Ingalls

ingalls.jpg

Collaborations : Depuis plus de trente-six ans, James F. Ingalls travaille au côté de Peter Sellars, et a ainsi participé aux différentes créations mondiales de Kaija Saariaho : Only the Sound Remains, l’Amour de loin, Adriana Mater et La Passion de Simone. Ses autres collaborations avec le metteur en scène comprennent The Indian Queen (Purcell) à l’English National Opera, au Teatro Real de Madrid et à l’Opéra de Perm, Tristan et Isolde (Wagner) à la Canadian Opera Company et à l’Opéra Bastille, Saint-François d’Assise (Messiaen) au Festival de Salzbourg et à l’Opéra Bastille, Giulio Cesare (Haendel) aux Amandiers de Nanterre, etc. Parallèlement à l’opéra, il met aussi en lumières de nombreuses pièces de théâtre telles Desdemona (Toni Morrison, chansons de Rokia Traoré) au Festival de Hollande, au Festival de Naples, au UCLA/CAP, au Melbourne Festival et au Sydney Festival ou encore Midsummer Night’s Dream : A Chamber Play (Shakespeare) au Festival Shakespeare de Stratford, Canada. Il collabore aussi régulièrement avec Melanie Rios Glaser et The Wooden Floor dancers de Santa Ana en Californie.
Réalisations : A côté de son travail avec Peter Sellars, il signe les éclairages de nombreux spectacles : Les Troyens (Berlioz), Orfeo ed Euridice (Gluck), Salomé (Strauss), An American Tragedy (Picker), Le Joueur (Prokofiev), Les Contes d’Hoffmann (Offenbach) ou Wozzeck (Berg) au Metropolitan Opera de New York, ou encore Guerre et paix (Prokofiev) et Le Vaisseau fantôme (Wagner) au Théâtre Mariinsky ; pièces de théâtre telle Glengarry Glen Ross à Broadway avec Al Pacino et Bobby Carnavale ou ballets parmi lesquels Sullivaniana, Dilly Dilly et The Weight of Smoke pour le Paul Taylor’s American Modern Dance de New York
La Belle au bois dormant (Tchaïkovski) d’Alexi Ratmansky avec le Ballet de la Scala de Milan et avec l’American Ballet Theatre du Metropolitan Opera de New York.