Accessibilité et handicap Accès au contenu

Gilles Aillaud

gilles-aillaud.jpg

1928-2005
Débuts : né en 1928, Gilles Aillaud suit des études de philosophie puis commence sa carrière artistique par une première exposition en 1950 à la Galleria dell’ Obelisco de Rome, avec Fabio Rieti. Il expose à nouveau en 1952 (Galerie Henriette Niepce), puis travaille presque dix ans sans présenter son oeuvre. En 1959, il expose un tableau au Salon de la Jeune Peinture et travaille de nouveau en solitaire jusqu’en 1964. Il entre alors au comité du Salon de la Jeune Peinture, participe au Salon de Mai,
réalise Une Passion dans le désert avec Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati, (Galerie Saint Germain) puis Vivre et laisser mourir ou la vie tragique de Marcel Duchamp (Galerie Creuze). Il voyage en 1967 à l’occasion d’une exposition commune avec Arroyo et Recalcati au Vénézuela, au Mexique et à New-York, et est exposé depuis lors dans de très nombreuses galeries et musées de par le monde.
À la scène : en 1972, il réalise ses premiers décors et costumes pour Dans la jungle des Villes de Brecht, mise en scène d’André Engel, Jean-Pierre Vincent et Jean Jourdheuil en Avignon. À partir de là, les décors se succèdent : 1974, Les Bacchantes d’Euripide (avec Arroyo), première collaboration avec Klaus Michael Grüber pour la Schaubühne de Berlin. 1975, Faust de Goethe (avec Arroyo), mise en scène de Klaus Michael Grüber à Paris. 1979, décors de Hamlet-Machine de Müller, mise en scène de Jean Jourdheuil, Saint Denis. 1982, Hamlet de William Shakespeare, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Schaubühne, Berlin. 1984, Bérénice de Racine, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Comédie Française. 1985, Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Schaubühne, Berlin. 1990, Parsifal, Wagner, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Opéra d’Amsterdam. 1991, Hypérion de Maderna, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Opéra Comique, Paris ; Amphitryon de von Kleist, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Berlin. 1999, Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, mise en scène de Klaus Michael Grüber, Opernhaus, Zurich, etc. Gilles Aillaud est mort en 2005.