Accessibilité et handicap Accès au contenu

Diana Montague

montague.jpg

Mezzo-soprano

Répertoire et scènes : l’immense mezzo-soprano britannique a chanté sur les plus grandes scènes internationales, (Royal Opera House de Covent Garden, Metropolitan Opera de New York, La Monnaie de Bruxelles, à l’Opéra de Paris, l’Opéra de Rome, festivals de Bayreuth, de Salzburg et de Glyndebourne) dans les plus grandes productions : Benvenuto Cellini (Berlioz) à Rome, Iphigénie en Tauride (Gluck) à Madrid et avec le Welsh National Opera, Albert Herring (Britten),
Les noces de Figaro (Mozart), Ermione (Rossini) et La Fiancée vendue (Smetana) à Glyndebourne, Le Comte Ory (Rossini) à Lausanne, Rome et Glyndebourne, Orfeo et Il ritorno d’Ulisse in patria (Monteverdi) pour le Nederlandse Opera, La Damnation de Faust (Berlioz) à Genève, Ariane à Naxos (Strauss) au Scottish Opera et à Lisbonne, Susannah (Haendel) avec Andrew Davis et l’Orchestra of the Age of Enlightenment, Orchestre du siècle des lumières.
En concert : elle a chanté avec les plus grands chefs tels Sir Georg Solti, James Levine, Riccardo Muti, John Eliot Gardiner ou encore Seiji Ozawa, dans des oeuvres comme la Messe en ut mineur de Mozart, la 9e symphonie de Beethoven ou encore Shéhérazade de Ravel.
Enregistrements : parmi ses nombreux enregistrements : deux opéras de Bellini, I Capuleti e i Montecchi (Bruno Campanella) et Norma (Richard Bonynge), Lucia di Lammermoor de Donizetti (Bonynge), Les Béatitudes de Franck (Helmuth Rilling), Iphigénie en Tauride de Gluck (John Eliot Gardiner), le Dixit Dominus et Nisi Dominus de Haendel (Simon Preston), La Petite renarde rusée de Janáček (Simon Rattle), l’Orfeo de Monteverdi (Gardiner), Le Comte Ory de Rossini (Gardiner) ou encore, ainsi que plusieurs disques solos.