Accessibilité et handicap Accès au contenu

David Marton

david_marton_285.jpg

David Marton est né en 1975 à Budapest. Depuis 1996, il vit et travaille à Berlin. Il étudie le piano à l’Académie Franz Liszt de Budapest et à l’Université des Arts de Berlin, avant de suivre une formation de direction d’orchestre et de mise en scène de théâtre musical à l’Ecole de musique Hanns Eisler de Berlin. Il prend ensuite part à de nombreux projets en tant que musicien et directeur musical, notamment dans des spectacles de Frank Castorf, Christoph Marthaler et Árpád Schilling. Metteur en scène, David Marton développe son propre style dans le domaine du théâtre musical, mêlant musiciens et comédiens sur le plateau. Il a notamment mis en scène Wozzeck (d’après Büchner et Berg, 2007), Don Giovanni, Keine Pause (d’après Mozart, 2008) qui a fait l’objet d’une tournée en Espagne et en France, avant d’être programmé au Festival des Nuits de Fourvière en 2012, Lulu (d’après Wedekind et Berg, 2009), Insomnia au Théâtre royal de Copenhague (2009), Harmonia Caelestis (d’après le roman de Peter Esterházy) au Burgtheater de Vienne (2009). D’autres mises en scène ont suivi au Thalia Theater de Hambourg, au Wiener Festwochen et à la Schaubühne de Berlin. En 2009-2010, David Marton a été élu meilleur metteur en scène d’opéra par la revue Die Deutsche Bühne. Depuis 2011, il a été invité à travailler en France, tout d’abord par la MC93 de Bobigny où il a créé, en coproduction avec la Schaubühne de Berlin, Le Clavier bien tempéré (Bach) en 2012. Cette collaboration fructueuse avec la MC93 a entraîné d’autres propositions en France, notamment de la part du Maillon à Strasbourg, où il a créé Doppelgänger (janvier 2014), du festival Trans(e) de Mulhouse et de l’Opéra de Lyon, où David Marton a mis en scène Capriccio en mai 2013 et Orphée et Eurydice en mars 2015. Récemment, il a également mis en scène Das Schottenstück. Konzert für Macbeth,
d’après Shakespeare à la Volksbühne de Berlin et Pelléas et Mélisande de Maeterlinck.