Accessibilité et handicap Accès au contenu

Alexandre Duhamel

alexandre-duhamel-285.jpg

Baryton

 

Formation et débuts : passionné de théâtre, Alexandre Duhamel découvre le chant avec Yves Sotin. Après une licence de journalisme, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il reçoit l’enseignement de Malcolm Walker et Anne Le Bozec et suit les master-classes de Margreet Honig, Malcolm King et Tom Krause. Il se perfectionne auprès de Susan Mc Culloch et Alain Fondary. En 2009, il entre à l’Atelier lyrique de l’Opéra National de Paris et fait ses débuts sous la baguette de Philippe Jordan, Michel Plasson, Alain Altinoglu et Carlo Rizzi.
Répertoire : il est Zurga (Les Pêcheurs de Perles, Bizet) Salle Pleyel au côté de Roberto Alagna, Moralès (Carmen, Bizet), l’Horloge et le Chat (L’Enfant et les Sortilèges, Ravel), Wagner (Faust, Gounod), Le Héraut (L’Amour des Trois Oranges, Prokofiev) et Jake Wallace (La Fanciulla del West, Puccini) à l’Opéra National de Paris, Don Andrès de Ribeira (La Périchole, Offenbach) à Marseille, La Balafre (La Vivandière, Godard) au Festival Radio France de Montpellier, le Garde-Chasse (La Petite Renarde rusée, Janáček) à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra de Reims...
Récemment : Duparquet (La Chauve-Souris, Johann Strauss) à Marseille, Joseph (L’Enfance du Christ, Berlioz) à Varsovie, Panthée (Les Troyens, Berlioz) à la Scala de Milan, Cithéron (Platée, Rameau), Mordred (Le Roi Arthus, Chausson) et Masetto (Don Giovanni, Mozart) à l’Opéra National de Paris, Paolo (Simon Boccanegra, Verdi) et le Grand-Prêtre (Samson et Dalila, Saint-Saëns) à l’Opéra de Bordeaux, Harasta (La Petite Renarde rusée, Janáček) au Festival de Glyndebourne.
En concert : Requiem de Fauré (Festival de Saint-Denis), L'Enfance du Christ de Berlioz (Auditori de Barcelona), etc En récital, il chante à l'Opéra de Paris, au Corum de Montpellier, à La villa Médicis, etc.
Récompenses : il a été élu Révélation Lyrique de l’année par l’Adami, a reçu en 2011 les Prix Lyriques du Cercle Carpeaux et de l’Arop et a été nommé dans la catégorie Révélation Lyrique des Victoires de la Musique 2011.